La Seine en crue en juin 2016

Le 4 Juin 2016 par Réagir » • Partagez » Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
La Seine en crue en juin 2016

Quelques photos de la Seine au pont de Bezons et en aval.

Les huit premières photos sont prises vers 12h le samedi 4 juin 2016, c'est à dire moins de 12h après le pic annoncé de la crue à Paris. À ce moment et à ce niveau du cours du fleuve, deux boucles de Seine en aval de Paris, il n'y a rien d'apparemment catastrophique. La végétation des berges a les pieds dans l'eau. Le chemin de halage et quelques rues y conduisant sont très partiellement inondées [1].

Les neuf photos suivantes sont prises le 6 juin depuis le chemin de halage proche du pont de chemin de fer (dit "pont de la Morue" [2]). À cet endroit, au pertuis [3] de la Morue entre l'île Saint-Martin et la rive droite, le cours de la Seine présente des hauts-fonds qui provoquent, comme on le voit sur les photos, des "rapides" qui furent dans le passé le lieu de nombreux accidents et noyades [4]. On notera au passage que les berges de Seine sont le refuge de sans-abris ou d'immigrés plus ou moins légaux qui n'ont pas anticipé une montée du niveau du fleuve...

D'autres images du chemin de halage à voir par là (clic)

Cliquer sur une vignette pour afficher une image grand format.

  • [1] grammaire révisée !
  • [2] Ce pont de la Morue était connu de tous les habitants des environs, même de ceux qui ne l'avaient jamais vu. En effet, c'est un pont métallique et les trains lorsqu'ils le traversent, y font un bruit assourdissant. Lorsque j'étais enfant, au milieu du vingtième siècle, j'habitais assez loin au nord du pont et entendre le bruit du train au pont de la Morue, donc porté par un vent venant du sud, était signe de beau temps à venir.
  • [3] Un pertuis est un détroit, un passage, entre une île et la côte ou, comme ici, entre l'île Saint-Martin et la rive droite de la Seine. C'est aussi une ouverture dans un barrage. C'est au niveau du pertuis de la Morue qu'avait été réalisé l'aménagement du cours de la Seine situé le plus en amont pour alimenter la "Machine de Marly" destinée à alimenter en eau le château de Versailles. Voir la disposition géographique du pertuis de la Morue sur Google-Maps (clic)
  • [4] On peut lire à ce sujet :
    * un article très intéressant sur la Seine et les chevaux de halage (clic)
    * un extrait de l'ouvrage "Précis historique et statistique des canaux et rivières navigables de la Belgique et d'une partie de la France" (clic)
    * un extrait de l'ouvrage "Guide du voyageur sur les bateaux à vapeur de Paris au hâvre" (clic)

Prises de vue avec Panasonic Lumix DMC-TZ60 (F/4 à F/6, 1/200s à 1/400s, ISO-100, diverses focales)