Tassili n'Ajjer : surprise du matin, un scorpion

Tassili n'Ajjer : surprise du matin, un scorpion


Publié le 14/10/2012 12:36
Partagez » Partagez cette photo sur Facebook  Partagez cette photo sur Google+

La preuve que le désert ce n'est pas l'absence de vie, ce sont les traces dans le sable et parfois les petites surprises qui sortent de nos chaussures au matin. Cela ne se produira qu'une seule fois, car, ensuite, les chaussures de marche seront soigneusement protégées de telles intrusions ! Je serai tenté également, par la suite, de serrer plus que nécessaire le cordon de mon duvet au moment de m'endormir...

Comme l'araignée dont il est proche (tous deux appartiennent à la classe des Arachnides), le scorpion possède quatre paires de pattes. Ce qui semble être une cinquième paire de pattes munie de pinces sont en fait les chélicères, c'est à dire des appendices proche de la bouche, donc appartenant à la tête. Chez l'araignée, ce sont les chélicères qui peuvent être utilisées pour injecter un venin à la proie. Chez le scorpion, en revanche, c'est l'abdomen, divisé en segments, qui se termine par un aiguillon à venin.

Les nombreuses pattes du scorpion laissent dans le sable une trace caractéristique

Voir d'autres informations dans l'article sur les scorpions de Wikipedia

Par • Galeries: Toutes les photos, Tassili n'Ajjer • Mots-clés: , ,

Aucun commentaire pour le moment