Éoliennes : le vent qui réchauffe

Le 16 Mars 2011 par Réagir » • Partagez » Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+

  Je viens de faire un trajet en auto en empruntant l'autoroute A10 entre Paris et Orléans, et j'ai pu admirer quelques champs d'éoliennes.

  D'abord je précise que je suis conscient que l'auto ça pollue, j'ai honte de l'utiliser, mais parfois dans l'urgence les choix sont réduits, et urgence il y avait... Si je prends cette précaution dans mon discours c'est que ma réflexion porte justement sur la pollution de la planète.

  Les éoliennes sont présentées de façon un peu simpliste par certains comme une solution de production d'énergie électrique "écologique", car n'ayant pas d'impact - ou un impact réduit - sur la température moyenne du globe, contrairement aux dispositifs qui émettent directement du gaz carbonique (CO2) dans l'atmosphère. Il est vrai que d'autres soulignent, à juste titre selon moi, que la fabrication des dites éoliennes n'est pas sans produire des pollutions diverses et participe aussi au réchauffement global. Mais je n'entre pas dans ce débat là. Le point que je voudrais souligner est que les éoliennes produisent de l'énergie électrique en prélevant cette énergie sur l'atmosphère. Pour aller vite, disons qu'une partie de l'énergie reçue par l'atmosphère (principalement du soleil) est transformée en énergie mécanique. Les vents qui en résultent et qui agitent l'atmosphère sont à leur tour partiellement "capturés" par les éoliennes qui les transforment en électricité. L'énergie électrique, une fois utilisée, se retrouve finalement, comme toujours, convertie de nouveau en chaleur... La boucle est bouclée. Les éoliennes participent bien à une augmentation de "l'énergie thermique" de l'atmosphère.

  Reste à savoir si cela ne fait qu'accélérer un mécanisme de conversion d'un type d'énergie en un autre, ou bien si cela change fondamentalement l'équilibre global de l'atmosphère, ne serait-ce qu'un peu, une accumulation de "petits peu" pouvant conduire à un bouleversement important ? J'ai bien conscience que je ne démontre rien, mais cette idée qu'il existe des activités technologiques qui seraient sans impact sur la planète mérite d'être questionnée. Il serait utile sans doute de faire quelques calculs sur les conversions mises en jeu dans le cas des éoliennes pour comprendre quelle pourrait être leur part dans l'accroissement d'entropie du système "planéte Terre".